Merveilleux

Hier fut une journée géniale, empreinte de bonheur, bien-être, amitié, sérénité.

Arrive un moment dans notre vie, avec l’âge cela paraît évident, où les petits bonheurs simples sont appréhendés avec délectation, je dirais presque jouissance, le cercle d’amitiés se resserre, les parasites sont éjectés sans concession et même sans remord, les échanges deviennent un délice car déchargés de sous-entendus, bref de l’amour à l’état pur. Amour marital, bien entendu, mais aussi familial (et là aussi le tri s’opère), amour amical (je prête même ce terme à l’amitié, la vraie).

Je disais donc que hier fut une journée merveilleuse, cela ne m’était pas arrivé depuis ma plus tendre enfance. Merci à mon entourage si précieux et si fidèle.

Pour l’occasion je me suis lancée dans la préparation d’un sticky toffee pudding. La bonne amie de ma cadette m’ayant apporté de la pâte de date, le choix du gâteau devenait évident.

Pour mon britannique maison je l’ai servi avec de la custard, of course.

Ces derniers temps je me fais livrer des pyjamas chauds, moelleux, confortables, directement du Royaume Uni (ils sont très forts dans la fabrication de ces vêtements, à mon goût) et pour cela je commande chez Asda. Les frais de livraisons sont moins chers qu’en France ! En farfouillant en ligne, moi qui aime particulièrement le modèle de robe chasuble, je me fais livrer celle-ci :

Je trouve qu’elle me va très bien et en la retournant, je remarque que le modèle est basique. Je me lance dans la reproduction. Je reprends le modèle sur une toile, un coupon de drap bleu plus loin (teins du bleu !!! comme c’est bizarre), je découpe et prépare en surfilant le tout :

Et voilà le résultat qui me convient très bien :

Et pour finir, bonne journée à vous tous.

un essai

Le mardi c’est réunion d’asso. Là nous activons nos mains autour d’activités de couture, tricot, toutes activités manuelles. Après le tablier croisé, je me lance dans le tablier carré. En fait j’avais vu le modèle sur Pinterest et c’est celui-là que je voulais coudre pour l’amie de ma cadette, mais le choix de la part de ma fille s’est porté sur le modèle japonais.

Pour faire ce tablier j’ai pris :

  • un carré de tissu à motif de 58 cm de côté
  • un carré de tissu uni de 70 cm de côté
  • une poche composée de deux carrés dans les deux tissus de 18cm x 26,5cm avec un angle de 45° dans le haut
  • deux bandes de 8cm x 60cm pour le cou
  • deux bandes de 11cm x 60 cm pour la taille
  • deux boutons

Suivre ce lien pour la réalisation. J’avoue ne pas avoir suivi le modèle exactement, j’ai opéré différemment pour le contour pour obtenir une jolie pointe :

Mes camarades d’asso se sont amusées à me prendre en photo sur place !

Voilà, à vous de jouer !

Rester propre

L’amie de ma fille cadette a décroché un travail de traiteur pour un groupement d’entreprises. Il y a de ça quelques mois elle m’avait demandé si je pouvais lui confectionner une blouse, style blouse d’infirmière et lui adapter une broderie. Pour la deuxième partie de la demande je n’avais aucun souci, pour le début de la phrase je me suis à moitié étouffée. Je m’imaginais coudre un col, des poignets, des emmanchures, oh misère 😦

Le temps faisant son œuvre, et comme nous n’en parlions plus, une idée géniale (il faut bien le dire) est parvenue jusqu’à mon esprit perturbé par les méandres de la confection vestimentaire. Le tablier japonais, ou le tablier croisé dans le dos. J’avais d’abord échangé avec ma fille et proposé le tablier cousu dans un carré de tissu, avec une lanière derrière le cou et des liens pour le maintenir au dos. Très facile à créer. Mais ma nénette, connaissant bien son amie, m’a opposé un « bof » explicite. Ma fille voyait bien la forme du tablier japonais, car leur grand-mère, couturière de métier, leur avait fait à mes deux filles, quand elles étaient bébés, des piles de tabliers de ce style. Je les avais gardés précieusement et ils ont servi à mes petit-enfants. Ayant le feu vert, je me lance dans la production.

Pour ce faire je trouve un patron. Perso, sans patron, je ne sais rien couper, je suis une buse dans ce domaine. Vous pouvez le télécharger là, il provient de ce site. Inutile de vous dire que pour associer les pages imprimées j’ai un peu transpirer, pas évident !

Ensuite j’ai préparé le biais pour la finition, pour cela je découpe des bandes de tissu de 4cm de largeur dans le biais de la toile. Je les assemble dans la longueur pour obtenir mon métrage. J’ai utilisé un tissu blanc pour le tablier, en coton, pour un nettoyage à 90° si besoin est. Je procède à la broderie de la poche. Et j’assemble le tout.

Je l’ai offert hier, lors d’une réunion de famille, 4 anniversaires dans le mois de janvier, on n’y échappe pas !! L’amie de ma fille était ravie et ne s’attendait absolument pas à recevoir ce tablier, elle commence son job de traiteur aujourd’hui et ça je ne la savais pas. La taille était idéale pour elle, elle est très menue et plutôt petite.

papillonner dans la salle de bains

Suite à la vue de cette vidéo :

j’ai trouvé l’idée assez sympa pour me lancer dans la confection de papillons en tissu façon origami.

Vite réalisés, à base de petits rectangles de tissus, un passage rapide sous le pied de biche, un point de colle au pistolet pour éviter d’enfiler une aiguille pour coudre et maintenir le tout, un tout petit double face au dos et hop la déco est en place :

Un petit côté printanier ajouté dans cet endroit un 30 décembre, why not !

C’est avec légèreté, comme un vol de papillons, que je me retire en vous souhaitant un excellent réveillon de la Saint Sylvestre.

mes projets et réalisations

Il me faut toujours quelque chose dans les mains. C’est souvent un livre, dans ce cas là je ne quitte plus mon canapé. J’ai beaucoup testé le moelleux de celui-ci dernièrement, il faisait bien trop froid dans mon atelier-grenier pour que j’y séjourne. Lâchant de temps en temps mon bouquin, j’occupe mes doigts avec un encours :

Avec le tricot je suis toujours posée sur le canapé !! Ne sachant pas tricoter régulièrement avec des aiguilles circulaires, je tricote avec des aiguilles normales et là j’ai beaucoup, beaucoup de mailles à gérer 😉 Le tricot fini à venir ultérieurement …

Malgré tout, le temps se radoucissant, cela fait tout de même deux jours que je remonte sous le toit. Je prépare un cadeau d’anniversaire et pour cela j’ai utilisé ce lien. Les plus curieuses sauront ainsi ce que je prépare 😉

Pour ce projet en cours de réalisation, j’ai utilisé ma brodeuse. Comme celle-ci ronronnait méthodiquement, j’en ai profité pour remplacer mes maniques de cuisine un peu fatiguées. Je les avais montrées sur mon ancien blog là :

Celles-ci étaient entièrement fabriquées avec la machine à coudre, les nouvelles en ITH avec la brodeuse :

Notre Noël, à deux, c’est très bien passé dans le calme et la tranquillité. Nous préparons le passage dans la nouvelle année exactement de la même manière. Demain après-midi, un dernier détour pour 2021 en milieu associatif, quelques courses pour remplir une fois de plus le frigo et de nouveau nous ne sortons plus, évitant ainsi le plus possible les possibilités de contamination. Bien que triplement vaccinés, ne tentons pas le diable.

A toutes je souhaite une excellente fin d’année. Année qu’on va se précipiter de placer très loin dans nos souvenirs.

centre de table : variante

Pour ce deuxième, qui est une demande, j’ai varié le plaisir :

Pour ce centre table là, j’ai utilisé des carrés de tissus, entièrement cousus à la machine, je n’ai rien fermé à la main.

Il m’a fallu :

12 carrés de 17cm de côtés dans le tissu étoilé. 
12 carrés de 17cm de côtés dans le tissu à pointillés.
12 carrés de 12cm de côtés dans le tissu à fleurs.
12 carrés de 17cm de côtés dans une toile raide, style toile pour patrons.
12 carrés de ouatine de 15cm de côtés.
Pour ce modèle 36 boutons perles.

Pour le montage j’ai superposé en premier le tissu à pointillés (qui se retrouvera sous les petits carrés de tissu fleuri) et le tissu étoilé, endroit contre endroit, puis la toile rigide, puis la ouatine et j’ai piqué tout autour des carrés, sans laisser d’ouverture :

Les coins sont échancrés pour permettre au retournement d’avoir de jolis angles propres. Pour pouvoir retourner, comme les carrés sont cousus sur les quatre côtés, avec les ciseaux, en ne prenant que le tissu du dessus (of course !) il faut couper en croix :

Cela permet de retourner le carrés en passant par la croix opérée :

Les coins sont bien repoussés et le carré correctement retourné :

Sur ces carrés, il suffit de positionner, par un point de zigzag, le dernier carré de tissu, le plus petit de 12cm de côtés. Il cachera l’ouverture en croix.

Ensuite, utiliser le patron de couture présenté sur cette page et assembler entre eux les douze carrés pour les monter en couronne :

Finir en décorant avec ce que l’on a, boutons, perles, nœuds en ruban, fleurs, etc.

Bon dimanche !!

centre de table

Ma bonne amie Édith a trouvé sur Pinterest une très belle idée de centre de table à coudre. Quelques recherches plus loin pour trouver un patron d’assemblage et nous voici parties dans nos confections.

Pour moi ce sera celui-ci :

J’ai utilisé ce patron :

12 carrés de tissus cousus, plus loin, agrémentés de boutons façon perle :

Une bougie au milieu pour parfaire le décor :

Bougie allumée le soir :

Bonne soirée

mon beau sapin

C’est très tendance, par les temps qui courent, de fabriquer son « sapin de Noël ».

A base de palette de récup, de jeux de guirlandes, de papier etc…

Je choisis les branchages.

J’ai commencé par acheter cette guirlande lumineuse à presque 4€ :

Pour le même prix j’ai trouvé un vase suffisamment grand pour le volume que je souhaite créer. Armée de mon sécateur je suis allée prélever des branches sur le lilas :

Une mise en place dans le vase et agencement de la guirlande :

Voilà, pour moins de 8€ j’ai un bel « arbre » de Noël :

Bonne soirée à tous.

number two

Je ne me répète pas pour expliquer comment faire, je fais au plus simple et vous propose de vous reportez là si vous souhaitez également vous amuser à coudre quelques rennes pour Noël !

Bonne soirée

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer